38 Quai de la Douane

29200, Brest

02 98 05 91 56

Au service de nos clients

Lun-Vend: 9:30-19:00

Venez nous rendre visite

Actualités

Le courtier

L’avantage d’un courtier est indéniable. Il négocie un volume de prêt important directement avec la branche régionale de la banque. Ce qui fait qu’il a régulièrement un meilleur taux que votre banquier (parfois même dans la même banque). Ce que je dis ne sont que des généralités, car il y a toujours un cas particulier pour me faire mentir. Mais l’idée est là, l’avantage majeur du courtier vient de sa négociation en volume avec un échelon plus élevé de la banque.
Son deuxième intérêt est administratif et concurrentiel. Si vous vous adressez à quelqu’un de compétent, une fois que vous aurez rempli votre dossier avec lui, il va faire le tour de toutes les banques pour vous. C’est un gain de temps impressionnant qui vous évite de refaire votre dossier pour chaque banque puis de faire un rendez-vous par banque.

Attention

Le deal entre la banque et le courtier est simple ; la banque rémunère le courtier parce qu’il lui amène un nouveau client (vous!). N’allez donc pas voir d’autres banques que la vôtre avant le courtier. En effet, le courtier ne peut pas vous proposer votre banque car ils vous connaissent déjà. Mais il ne pourra pas non plus vous obtenir un taux à la baisse (obtenu grâce à son volume de crédit, j’insiste encore) dans une autre banque si vous y êtes déjà allé. La banque va lui répondre « désolé, on l’a déjà dans nos tablettes, c’est trop tard ».

Le prix du courtier

Il y a encore quelques jours, à un dîner chez des amis où l’on me demandait conseil sur quel courtier prendre, une amie est intervenue dans la conversation en expliquant qu’elle ne prenait pas de courtier parce « qu’elle ne pouvait pas se le payer ».
Soyons clair, tout le monde peut se payer un courtier! Car vous ne le payez que si cela vous coûte moins cher que votre banque. Notez qu’en France, le courtier ne peut vous facturer qu’à partir du moment où vous avez accepté une offre de prêt et qu’il y a eu un déblocage de fonds. C’est comme cela que fonctionne tous les courtiers sérieux.

Au final, le prix de la rémunération du courtier ne doit pas vous intéresser en particulier (même s’il est toujours bon de savoir où part son argent). Qu’il vous dise « je ne vous fais rien payer » (ce qui est une réponse assez malhonnête) ou qu’il y ait 3000 euros de commission.

Pour me suivre, il faut d’abord comprendre comment les courtiers vivent. Ils servent d’intermédiaires entre la banque et vous. Vous recherchez un crédit plus avantageux, la banque recherche à capter de nouveaux clients.
Les courtiers sont rémunérés de deux façons. Systématiquement (j’insiste bien sur ce mot), la banque les rémunère. Et selon les boutiques, ils vous demandent également une commission.

Soyons clair, c’est donc toujours vous qui payez! Car la partie versée par la banque au courtier est remboursée par les mensualités de votre crédit.

Alors pourquoi payer?

Tout simplement car le crédit proposé par le courtier dans sa globalité est plus intéressant que le crédit de la banque sans la commission du courtier! Qu’importe de payer 3000 euros de commission si le taux est tellement bas que vous gagnez 20.000 euros dans les dix prochaines années. Inversement, ce n’est pas parce que le taux est 0.1% moins cher chez le courtier que le crédit dans sa globalité sera plus intéressant. Car sa commission peut plomber le coût total.
La seule façon de bien prendre la décision est donc de bien comparer les crédits.

Toutes ces explications vous font comprendre l’importance d’avoir affaire à quelqu’un de sérieux ; idéalement un Courtier CGPI. D’abord pour bien comprendre votre situation personnelle et vos objectifs. Ensuite, pour présenter au mieux votre dossier aux banques et batailler pour faire passer la meilleure offre. Enfin, pour ce petit truc en plus qui permet de connaître les bonnes personnes pour déverrouiller les dossiers.
L’avantage du Cabinet Alliance Courtage et Transactions est d’être humainement formidable et professionnellement acharnée avec les banques.